Proxy SNDS pour les rhumatismes inflammatoires chroniques et le psoriasis : revue de la littérature

Castagné B., Viprey M., Caillet-Pascal P., Belhassen M., Desjeux G., Bailly S., Estellati C., Soubrier M., Schott A.M., groupe REDSIAM (2021)


Voir la publication


Dans la continuité des recherches menées sur la rhumatologie avec le SNDS (dont PR et OS qui est en cours), des experts ont produit une revue des méthodologies existantes pour ce type d’étude. Cela constitue un grand pas en avant vers une standardisation et validation des méthodes de recherche portant sur le SNDS.



Résumé de l’article


Position du problème. L’objectif de cette revue de la littérature était de décrire et discuter les algorithmes utilisés pour la détection des rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) et du psoriasis dans les bases de données médico-administratives (BDMA).


Méthodes. Nous avons réalisé une revue de la littérature dans la base de données Medline et recherché tous les articles publiés dans cette base de données jusqu’au 31 janvier 2018 inclus. Nos critères d’inclusion étaient : les articles originaux d’études menées sur des BDMA, quel que soit l’objectif principal, rédigés en anglais ou en français, traitant d’au moins une des quatre pathologies étudiées (PR, SA, RPso et Pso) et utilisant la codification de la Classification internationale des maladies, version 10 (CIM-10). Les critères de non-inclusion étaient : les lettres à la rédaction, les commentaires d’articles publiés, les études ayant utilisé d’autres codes que ceux de la CIM ou bien une version antérieure.


Résultats. Parmi les 590 références identifiées, 37 articles ont été inclus. Pour la PR (n = 10), toutes les études ont utilisé le code M05, 6/10 ont en plus utilisé le code M06 dans sa globalité. Les quatre études restantes ont ciblé spécifiquement les codes M06.0, M06.2, M06.3, M06.8, M06.9 et deux d’entre elles ont également utilisé le code M12.3. Pour la SA (n = 8), sept études ont utilisé le code M45 ; seule une étude a utilisé ​ les codes M45.9, M46.1 et M46.8. Pour le Pso (n = 17), tous les auteurs ont utilisé le code L40 et/ou 2 prescriptions de vitamine D topique. Toutes les études sur le RPso (n = 13) ont utilisé les mêmes codes : M07.0, M07.1, M07.2, M07.3.


Conclusion. Nous recommandons d’utiliser les codes M05 et M06 (à l’exclusion des codes M06.1 et M06.4) pour la PR, les codes M45 pour la SA, l’algorithme « L40 et/ou 2 dispensations de vitamine D topique » pour le Pso, et les codes M070 a` M073 pour le RPso.