O.87 - Amélioration de la communication médecin-patient dans la PR par l’usage d’un [...]

Gossec, L., Servy, H., Soubrier, M., Joubert, J. M., Czarlewski, W., Combe, B., Berthelot, J. M., Wendling, D., Cantagrel, A., Dernis, E., Grange, L., Beauvais, C., Perdriger, A., Nataf, H., Dougados, M. (November 2016)


Introduction : La e-santé est un domaine en évolution rapide et à fort potentiel. Différents services sur internet sont déjà disponibles pour les patients afin de les aider à gérer leur pathologie, mais peu ont mené une démarche rigoureuse d’évaluation. Sanoïa est une plateforme e-santé sécurisée et disponible sur Ordinateur, Tablette ou Smartphone. Sa version spécifique aux Rhumatismes Inflammatoires Chroniques, développée en partenariat avec la Société Française de Rhumatologie, permet aux patients souffrant de PR de mesurer les évolutions de leur maladie (score RAPID3, RAID, etc.) et de leur santé en général (traitements, vaccins, etc.), prendre des notes, accéder à des informations personnalisées, et préparer leur prochaine consultation. Notre objectif est de décrire l’impact de l’utilisation de cette plateforme par le patient sur l’efficacité du dialogue médecin-patient, selon le patient, sur 12 mois.


Patients et Méthodes : CARNet est une étude française multicentrique randomisée sur 12 mois (clinicaltrials. gov NCT02200068). Les patients inclus avaient un diagnostic de PR selon les critères ACR/ EULAR 2010. Après vérification des critères d’inclusion et information, les patients étaient aléatoirement affectés à un des deux bras : a) bénéficiant d’un accès personnel à la plateforme Sanoïa b) soins courants sans divulgation de l’existence de la plateforme Sanoïa. Le suivi du patient a été réalisé sur 12 mois via le remplissage, à la maison, de formulaires en ligne (distincts de la plateforme Sanoia). Le critère principal a été le changement sur 12 mois de l’efficacité du dialogue médecin-patient (perçue par le patient) par le questionnaire PEPPI1. Ce questionnaire dans sa forme PEPPI-5 consiste en 5 items, du type « Quelle confiance avez-vous dans votre capacité à… », par exemple : « … savoir quelles questions poser à votre médecin ». Chaque item est une affirmation avec une ENA 0-10 avec 0 : aucune confiance en moi et 10 : totalement confiance en moi. Le score PEPPI-5 peut varier donc de 0 à 50 et plus le score est élevé, plus la confiance du patient est importante. Les autres critères ont inclus : une ENA mesurant la qualité de la prise en charge vue par le patient et le score d’impact de la maladie vu par le patient (RAID). Les analyses ont été des comparaisons non paramétriques, utilisant une imputation LOCF en intention de traiter (ITT).


Résultats : Sur les 320 patients PR inclus (159 vs 161, bras a « sanoia » vs bras b « soins courants »), l’âge moyen était de 57,0 (DS 12,7) ans, la durée moyenne de maladie de 14,6 (DS 11,1) ans et 253 (79,1 %) étaient des femmes. Le DAS28 moyen était de 2,65 (DS 1,20), et 21,9 % des patients avaient un DAS28 inférieur ou égal à 2,6. 216 patients (67,5 %) étaient sous biothérapie et 21,9 % avaient déjà assisté à une séance d’ETP. Les données à 12 mois étaient disponibles pour 244 patients (76,0 %). En analyse ITT, le changement moyen du PEPPI entre inclusion et 12 mois était de 38,6 (DS 8,2) à 39,2 (DS 8,0) (delta = +0,60 [5,52]) versus 39,7 (DS 7,3) à 38,8 (DS 8,0) (delta =-0,91 [6,08]), dans le bras « sanoia » versus le bras « soins courants » respectivement. Le changement moyen dans la qualité de la prise en charge vue par le patient entre inclusion et 12 mois était de 8,2 (DS 1,7) à 8,3 (DS 1,6) (delta = +0,06 [1,44]) versus 8,2 (DS 1,6) à 7,8 (DS 1,9) (delta = – 0,42 [1,63]), dans le bras « sanoia » versus le bras « soins courants » respectivement. Le changement du score RAID ne diffère pas entre les bras (données non indiquées).


Conclusion : Dans cette étude randomisée, offrir un accès à la plateforme e-santé Sanoïa à des patients PR, a conduit à une amélioration faible mais statistiquement significative de l’efficacité du dialogue médecin-patient et de la qualité de prise en charge vus par le patient. Ceci confirme l’utilité de l’utilisation de la e-santé au niveau patient, en sus de la prise en charge classique du médecin, dans la polyarthrite rhumatoïde.



(publication) Gossec, L., Servy, H., Soubrier, M., Joubert, J. M., Czarlewski, W., Combe, B., Berthelot, J. M., Wendling, D., Cantagrel, A., Dernis, E., Grange, L., Beauvais, C., Perdriger, A., Nataf, H., Dougados, M. (November 2016). O.87 - Amélioration de la communication médecin-patient dans la PR par l’usage d’un service e-santé d’auto-suivi et d’auto-mesure sur internet. Résultats de l’étude randomisée CARNet. Revue du Rhumatisme, 83(1), 132‑33.